dissabte, de novembre 05, 2011

Fêtes Galantes: Claude Debussy & Paul Verlaine

Debussy al piano 1893

En su segunda colección de 22 poemas, Verlaine se inspirará en Watteau y otros pintores pertenecientes al Siglo XVIII, los cuales evocaron en sus obras los placeres de una sociedad elegante y frívola. Bajo el nombre de Fêtes Galantes desfilan ante nosotros toda una suerte de personajes entregados a sus sueños de amor y tiernas conversaciones. Varios de esos poemas serían musicados por Claude Debussy: Fantoches, En sourdine, Mandoline, Clair de lune en 1882 ; Pantomine en 1883. En sourdine, Clair de lune y Fantoches serían revisadas en 1891 y publicadas de nuevo, corregidas, en 1903.



Veronique Gens (soprano)
Jeff Cohen (piano)
Claire de Lune

Votre âme est un paysage choisi
Que vont charmants masques et bergamasques,
Jouant du luth et dansant, et quasi
Tristes sous leurs déguisements fantasques!

Tout en chantant sur le mode mineur
L'amour vainqueur et la vie opportune.
Ils n'ont pas l'air de croire à leur bonheur,
Et leur chanson se mêle au clair de lune,

Au calme clair de lune triste et beau,
Qui fait rêver, les oiseaux dans les arbres,
Et sangloter d'extase les jets d'eau,
Les grands jets d'eau sveltes parmi les marbres.

Paul Verlaine



Veronique Gens (soprano)
Jeff Cohen (piano)

En soudine

Calmes dans le demi-jour
Que les branches hautes font,
Pénétrons bien notre amour
De ce silence profond.

Fondons nos âmes, nos coeurs
Et nos sens extasiés,
Parmi les vagues langueurs
Des pins et des arbousiers.

Ferme tes yeux à demi,
Croise tes bras sur ton sein,
Et de ton coeur endormi
Chasse à jamais tout dessein.

Laissons-nous persuader
Au souffle berceur et doux
Qui vient, à tes pieds, rider
Les ondes des gazons roux.

Et quand, solennel, le soir
Des chênes noirs tombera
Voix de notre désespoir,
Le rossignol chantera.

Paul Verlaine



Adriana Casartelli (soprano)
Michele Perego (piano)

Fantoches

Scaramouche et Pulcinella
Qu'un mauvais dessein rassembla
Gesticulent, noir sous la lune.

Cependant l'excellent docteur
Bolonais cueille avec lenteur
Des simples parmi l'herbe brune.

Lors sa fille, piquant minois,
Sous la charmille, en tapinois,
Se glisse, demi-nue, en quête

De son beau pirate espagnol,
Dont un amoureux rossignol
Clame la détresse à tue-tête.

Paul Verlaine

3 comentaris:

Leopold ha dit...

Magnífico¡¡¡¡

Xim ha dit...

Ah!!!! Debussy, Chopin, Satié... mi trío de ases!!!! los únicos que saben arrancar sonidos al tocar las teclas de mi espíritu...

bss desde la cartuja mallorquina de Valldemosa

tecla ha dit...

Me has dado en el clavo con Debussy, P-Jota.
Mi francés lo tengo bastante olvidado y por más que lo he intentado no he conseguido sacarle la esencia a los poemas.
Te abrazo.